Les accueils de loisirs, soyons ambitieux

Lorsqu’il veulent concilier vie professionnelle et vie familiale en dehors des temps scolaires ou s’ils veulent simplement offrir des loisirs à leurs enfants, les parents font souvent appel à l’accueil de loisirs municipal (ou centre de loisirs).

L’accueil de loisirs n’est pas « une garderie » 

C’est d’abord un lieu de socialisation et d’épanouissement péri-scolaire qui vient compléter les acquis scolaires. Les membres de l’équipe d’animation sont, pendant les moments où l’enfant n’est pas dans sa famille ou à l’école, ses éducateurs.

Les activités qui lui sont proposées qu’elles soient sportives, culturelles, artistiques ou ludiques ont un objectif d’apprentissage. On y apprend autrement que dans sa famille, autrement qu’à l’école mais on y apprend. Car oui, on apprend en s’amusant.

Pour qu’un accueil de loisirs soit de qualité il faut des locaux accueillants, suffisamment spacieux et propres, du matériel approprié aux activités, beaucoup d’inventivité de la part des animateurs-trices, des sorties pédagogiques : dans les musées, les forêts, au théâtre… Toutes ces activités permettent d’ouvrir le champ des possibles de tous les enfants contribuant ainsi à réduire les inégalités culturelles liées à l’origine sociale des enfants.

Toutes ces activités ont un objectif éducatif dans le projet pensé et mis en oeuvre par  l’équipe d’animation. Une équipe composée de professionnels, car oui, animateur c’est un métier. Pour être animateur il faut avoir suivi une formation, obtenu un diplôme.

Toutes ces conditions nécessitent évidemment un investissement financier de la part de la municipalité car en ce qui concerne les accueils de loisirs la municipalité en a la responsabilité pleine. Responsable du recrutement, des locaux, du budget, des projets.

Qu’en est-il à Villejuif ?

Des crédits insuffisants pour l’achat de matériel, des animateurs vacataires et précarisés, des absences de personnel non remplacé. Cela n’est pas le fait des équipes qui font ce qu’elles peuvent avec les trois francs six sous de budget qui leur est alloué.

Par exemple, pour une école élémentaire à Villejuif d’environ 250 élèves demi-pensionnaires la dotation de la mairie est d’environ  :

  • 2 800 euros par an pour les accueils de loisirs
  • 1 900 euros par an pour les activités proposées lors de la pause méridienne soit 12 centimes par élève demi-pensionnaire par jour !

Certaines familles ne font pas appel à ce service car, pour elles, les tarifs sont trop élevés. Pourtant pendant les vacances elles aimeraient que leurs enfants puissent eux aussi avoir accès à ce lieu de loisirs.

Que peut faire une municipalité ?

Former et recruter des professionnels, ne pas les précariser. Accompagner et favoriser les rencontres avec les enseignants afin de mener  ensemble des projets à destination des enfants dont ils ont la charge à des temps différents de leur journée.

Pour Décidons Villejuif Il faut absolument revoir les barèmes du quotient familial afin de permettre aux plus modestes d’entre nous de pouvoir faire  participer leurs enfants à toutes les activités municipales. Aucun enfant de notre ville ne doit être condamné à errer devant sa cage d’escalier pour une question d’argent !

Décidons Villejuif fonde sa démarche sur l’article 31 de la convention internationale des droits de l’enfant :

« 1. Les Etats parties reconnaissent à l’enfant le droit au repos et aux loisirs,
de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique.

2. Les Etats parties respectent et favorisent le droit de l’enfant de participer pleinement à la vie culturelle et artistique et encouragent l’organisation à son intention
de moyens appropriés de loisirs et d’activités récréatives, artistiques et culturelles,
dans des conditions d’égalité. 
»

Et vous, vous en pensez quoi ? Pour prendre le pouvoir, il faut d’abord prendre la parole: le questionnaire, c’est par ici ! 

A lire sur cette thématique de l’éducation et la petite enfance :

Il faut tout une ville pour éduquer un enfant
Témoignage d’un parent d’élève
Interview d’une directrice d’école de Villejuif
Accueil de loisir et handicap, et si on décidait de le faire!!!
Une crèche parentale, un mode de garde alternatif pour Villejuif

Pour prendre la parole sur nos 7 autres thématiques : tous les questionnaires, c’est par ici !

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*