Culture, sport et loisirs, tout un programme !

culture villejuif

Chiffres clés à Villejuif

Villejuif c’est : une soixantaine d’associations culturelles et de loisirs et des équipements : 1 théâtre et cinéma, 1 médiathèque, 2 antennes de la médiathèque (PULP, petites unités de Lecture Publique), 1 conservatoire de musique et 1 de danse, 1 école municipale des beaux-arts, 2 Maison pour tous.

Une quarantaine d’associations sportives et des équipements : 1 stade nautique et notamment 5 gymnases, 3 stades, 2 complexes sportifs.

La ville de Villejuif n’est pas dépourvue d’équipements culturels et sportifs mais c’est notre capacité à créer du lien entre ces pratiques, notre regard sur la société que nous voulons qui permet de guider l’investissement dans ces secteurs. La question c’est : de la culture, du sport, des loisirs, oui ! Mais dans quel but et pour quels objectifs ?

Au-delà du soutien financier nécessaire à la poursuite des activités des associations et des clubs sportifs, c’est une vision solidaire et émancipatrice que nous défendons pour notre ville au travers de la culture, du sport et des loisirs.

Pour tous, par tous, et dans tous les quartiers !

L’idée essentielle qui rassemble pour nous ces trois thématiques : Pour tous et dans tous les quartiers !

La culture est un des biens les plus précieux de notre société.

Le sport fédère et, s’il est bien accompagné, il est porteur des valeurs de solidarité et d’entraide.

Les loisirs quant à eux sont l’occasion de partager ensemble, au-delà de nos différences, des moments agréables, fédérateurs de liens entre les populations.

Mais, pour qu’effectivement, les choses se passent ainsi, il faut que chacun des trois volets permettent aux populations de se rencontrer. Trop souvent les secteurs sont segmentés, ainsi plus personne ne partage rien ensemble. C’est dans la rencontre des différences que l’être humain grandit et s’épanouit.

Sport, culture et loisir au service d’une société plus juste, plus égalitaire et plus solidaire.

Casser les codes pour lutter contre les stéréotypes et les préjugés

Par exemple, souvent, ne vont au théâtre que les personnes ayant déjà un niveau culturel important. En matière culturelle, il est assez systématique de faire de l’opéra, de la poésie dans les quartiers les plus aisés et du Slam ou du Rap dans les quartiers les moins favorisés.

Pour le sport également, il y a des pratiques qui sont plus investies par les personnes les plus aisés (tennis, golf…) et des pratiques auxquelles sont cantonnées des personnes d’un quartier économiquement plus précaire (foot, boxe…). Le lien entre pratiques sportives et classes sociales est bien connu.

Heureusement il y a des exceptions :

C’est avec toutes celles et ceux de bonne volonté que nous souhaitons développer un projet ouvert au dépassement des frontières, casser les habitudes pour mieux se rencontrer.

« La place que l’on occupe dans la société conditionne le type de rapport que l’on entretient avec son corps et détermine grandement les usages, notamment sportifs, que l’on en fait »
(C.Pociello, La force, l’énergie, la grâce et les réflexes, in Pociello, C (dir.), Sport et société, Vigot, 1981)

Créer du lien entre les associations

C’est d’abord et en premier lieu, avec les associations présentes dans la ville et dans le soutien de leur travail que le projet doit se construire. Ce que la municipalité peut, c’est mettre en relation, créer du lien entre les associations.

En créant du lien, on peut pousser à créer de l’échange entre les pratiques, voir mêler la pratique sportive ou culturelle à la mise en place d’actions de prévention. Créer des projets en commun, c’est une de nos volontés, comme par exemple ce qui s’est fait au centre sportif Louis Lumière à Paris.

Défendre l’expression culturelle

A Villejuif, les artistes présents se battent pour maintenir un semblant de vie artistique. Ils sont si peu soutenus : disparition de la Nuit Blanche, du Chêne ! Une municipalité peut engager un mouvement vers la défense des arts et créer une dynamique. Ainsi, notre collectif est convaincu qu’il faut développer le 1% artistique pour toutes les nouvelles constructions. Il est également urgent de soutenir les artistes : développer des résidences in situ (dans les écoles, les collèges, auprès de bailleurs sociaux, etc). Comment mêler les champs de l’art et du social (ou du sociétal) au service du lien et du plaisir ?

Favoriser la mixité et la diversité dans les clubs

Le sport est source de bien-être mais il est aussi bien plus que ça. Il permet de prendre confiance en soi, de se dépasser dans le respect de soi et des autres. C’est un endroit de rencontres et d’échanges. C’est un endroit également où il est fondamental de faire de la place à l’altérité. Pour nous il est essentiel de donner dans le sport de la place à ceux qui n’y sont pas représentés, donner une place aux femmes dans les sports dit masculins, donner de la place aux hommes dans les sports dits féminins, donner la place aux personnes porteuses de handicap dans tous les sports. Notre volonté sera d’aider les clubs et les associations sportives qui ouvrent largement leurs pratiques et décloisonnent les idées reçues.

« Le sport n’est plus seulement le sport,
il est un fait social total qui doit être plus que jamais facteur de lien social »

André Leclerc, rapporteur du conseil économique et social, 2006

Les loisirs aussi dans la rue pour fédérer la ville et rêver ensemble

Les loisirs sont une part importante de ce que l’individu a besoin pour souffler, se divertir et s’amuser. Mais les loisirs, c’est également le moyen de partager ensemble, entre amis, entre voisins, entre personnes d’un même centre d’intérêt ou encore en famille, un moment convivial de détente.

A Décidons Villejuif, on pense que le loisir est lui aussi fédérateur et créateur de lien entre les habitants. Il nous semble que ces loisirs partagés, ces instants de plaisir devraient également être vécus dans l’espace public afin de créer les rencontres.

Les fêtes de quartier, les kermesses, un carnaval (lui aussi supprimé) sont autant de moments festifs que nous souhaitons créer dans la ville, dans tous les quartiers. Des moments qui pourraient être accompagnées par les arts de la rue sous forme de déambulation, qui, à notre sens permet un lien direct avec l’espace public et ainsi redonner du sens à la ville. Pour cela, il nous semble important que ces manifestations ne soient pas seulement visibles dans le centre-ville.

« Sous cet angle, les arts de la rue se spécifient par des formes d’action susceptibles de récréer du lien social et de la vie politique et sociale, et ceci dans une logique antiindividualiste
et dans un renouveau festif. »

«ARTS DE LA RUE» ET ESPACE PUBLIC Collège de philosophie – Institut français de Barcelone – AVRIL 1999, Philippe Chaudoir

Voici quelques liens : sur les arts de la rue et sur l’espace festif et son public.

Pour illustrer notre ambition pour Villejuif, voici quelques de propositions :

Favoriser l’accès à la culture
et aux activités culturelles

Un rééchelonnement du quotient familial favoriserait l’accès de tous aux activités existantes et, en dehors des structures existantes, aux nombre de places aujourd’hui limitées, proposer des ateliers d’initiation à des pratiques artistiques pour permettre à chacun, adulte et enfant, de s’essayer à une discipline.

Festival de théâtre et d’éducation populaire

Le théâtre s’invite dans tous les quartiers de la ville (Théâtre d’appartement, conférences gesticulées, théâtre forum, …). Chaque année un thème différent est présenté (solidarité, identités,…). Un thème que la population pourra choisir grâce à une votation citoyenne.

Kermesses et fêtes populaires de quartier

proposées de manière régulière, elles permettent de créer du lien entre habitants et de faire communauté.

Tournoi de foot mixte et intergénérationnel

pour favoriser les rencontres et casser les idées reçues, un tel tournoi pourrait être un moment convivial et d’échanges

Création d’antenne Jeunesse
« Droits, citoyenneté et initiatives »

avec trois axes thématiques: Aider les jeunes à connaitre leurs droits (Aide pour les CV, aide aux victimes dans le dépôt de plainte, ateliers des lois, point d’écoute,…), Aider les jeunes dans leur épanouissement et leur devenir (Ateliers artistiques et d’expression personnel, Musiques,Théâtre, Peinture, Danses, Sophrologie,…), Accompagner les jeunes sur le chemin de l’emploi et de l’initiative (formation sur les différents statuts juridiques, association, SARl etc…, Un référent « projet », qui suit les jeunes dans leurs parcours d’initiatives, faire des jeunes une force vive et créative pour la ville)

A vous de jouer, pour nous en proposer d’autres !

Et vous, vous en pensez quoi ?

Un questionnaire vous invite à partager vos constats, à réagir sur ces cinq propositions sélectionnées parmi les idées auxquelles nous travaillons et à ajouter vos idées et propositions.

Pour prendre le pouvoir, il faut d’abord prendre la parole : le questionnaire, c’est par ici !

A lire sur cette thématique jeunesse, culture, sport et loisirs :
Hors les murs, la culture aussi dans les quartiers !
Sport et autisme, lutter contre l’isolement des familles
Le sport au service de la mixité et de l’intergénérationnel
Le carnaval vecteur de lien social

Pour prendre la parole sur nos 7 autres thématiques : tous les questionnaires, c’est par ici !

 

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*